Nous partons donc de Panneçot sous un ciel bien gris..

Le moral est quand même bon jusqu'au bout de 300m... Nouvelle crevaison ! Ce coup-ci je suis en tord, j'ai fait la bêtise de ne pas vérifier l'état des pneus avant le départ...

Et donc il faut réparer ce trou intérieur et extérieur pour ne pas crever à nouveau. Et hop de la colle, des morceaux de chambre à air et un gros nœud pour y croire...

Motivés nous repartons mais il été dit que la journée serait pluvieuse...

Ceci n'entame pas le moral des troupes qui parcourent vaillantes les bords du canal du Nivernais.

L'idée de voir Mariette était très bonne mais je m'y suis mal pris. Nous sommes arrivés trop tôt vers chez elle, réfugiés dans un bar local tout le monde avait froid.

Décision fut prise de repartir.